Comprendre vos cycles du sommeil

    Nous passons un tiers de notre vie à dormir. Alors autant le faire bien. Pour cela, il est important de comprendre comment se déroule une nuit de sommeil. Explications des phases et des différents types de sommeil. Et enfin, en quoi l’âge modifie-t-il notre sommeil.

    Les différentes phases du sommeil

    Un cycle de sommeil est composé de 4 phases et de trois types différents de sommeil :

    • le sommeil léger (stade 1 et 2),
    • le sommeil profond
    • le sommeil paradoxal (stade 3 et 4).

    L’endormissement est un stade intermédiaire entre l’éveil et le sommeil qui dure quelques minutes. C’est le stade 1. On est réveillé au moindre bruit et l’on n’a pas l’impression d’avoir dormi, à peine somnolé. L’activité du cerveau se ralentit peu à peu et le sommeil s’approfondit. C’est le stade 2 et l’on est réellement endormi. Si l’on est réveillé, on a bien conscience d’avoir dormi cette fois. Une dizaine de minutes plus tard, le sommeil lent profond débute et le dormeur devient difficile à réveiller car le cerveau est de plus en plus insensible aux stimuli extérieurs (stade 3 et 4).

    Par la suite, le sommeil profond s’interrompt au profit d’une nouvelle phase de sommeil léger à laquelle succède cette fois le sommeil paradoxal (après environ 1h30 de sommeil). Durant le sommeil paradoxal, le dormeur est très difficile à réveiller, son tonus musculaire disparaît alors que son cerveau est aussi actif qu’en stade 1 et que des mouvements oculaires typiques se manifestent. C’est aussi la période des rêves.

    Au cours d’une nuit, ce cycle de sommeil se répète plusieurs fois (3 à 5 cycles successifs) au cours desquels le dormeur se réveille plusieurs fois de façon très brève, sans qu’il en ait conscience.

    A quoi sert le sommeil ?

    Les études sur la privation de sommeil montrent que dormir est indispensable à l’apprentissage (développement du cerveau), à la croissance, à la mémorisation, à l’adaptation, à la mise au repos de l’organisme (économie d’énergie), à la synchronisation de notre horloge biologique interne.
    Toutes ces raisons sont suffisantes pour que l’on s’aménage un temps de sommeil suffisant, à tout âge.

    En moyenne un adulte a besoin de 7h30 à 8h de sommeil. Toutefois, 6h seulement contenteront les petits dormeurs, tandis que les gros dormeurs auront besoin de 9 à 10 heures.
    On peut retenir que la durée idéale individuelle de sommeil est celle qui permet de se sentir reposé et en forme, avec un bon fonctionnement physique et mental.

    Comment le sommeil vieillit-il ?

    Avec l’âge, la profondeur du sommeil diminue. Le sommeil profond représente 30% du sommeil total à l’âge de 10 ans, 20% chez l’adulte puis diminue jusqu’à disparaître vers 80 ans.

    Quant au sommeil paradoxal, très important au cours de la première année de vie, il se stabilise ensuite. C’est sa répartition qui varie avec l’âge : le sommeil paradoxal apparaît de plus en plus durant la première partie de la nuit.

    Source : e-santé.fr

     


    Thèmes

    Historique




    Skip to toolbar