La plupart du temps, les gens n’évaluent pas la situation dans laquelle ils sont, jusqu’à ce qu’une crise frappe. Et cela arrive généralement à un moment où il est déjà trop tard pour modifier leur plan d’action.

    Les chances que nous manquons, les relations que nous n’avons pas entretenues ou les tâches inachevées… Personne ne veut apprendre des choses trop tard dans la vie et regretter de ne pas avoir pris des mesures lorsqu’il le fallait. Je ne me souviens même pas le nombre de fois que j’ai pensé « si j’avais fait ça quand j’étais plus jeune ». Je suis sûr que la plupart d’entre nous a au moins une fois souhaité pouvoir revenir en arrière avec toutes les connaissances que nous avons maintenant.

    Voici donc 7 leçons que vous ne devez pas apprendre trop tard dans la vie.

    1. Ne pas baissez la tête

    Nous passons notre vie à apprendre à un jeune âge toutes les choses que nous devons faire. Ensuite, on se rassure en voyant autour de nous d’autres personnes qui font la même chose. Tout semble normal et nous ne remettons rien en question. Mais nous n’arrêtons pas de nous demander si c’est ce que nous voulons vraiment. Voulez-vous vraiment être médecin ? Ou est-ce que vos parents vous ont inculqué cette idée sur vous ? Avez-vous vraiment besoin d’aller à l’université ? Ou est-ce que la société vous a convaincu que c’est obligatoire pour réussir ? Les parents de Will Smith l’ont poussé à aller à l’université. Mais ils ont accepté de lui laisser 1 an pour réaliser ses rêves de musique. Je suppose qu’il n’y aurait jamais eu de Prince de Bel -Air s’il avait baissé la tête. Nous reproduisons trop les schémas de nos parents alors qu’aujourd’hui, on a tous une chance de vivre notre passion.

    2. Faites face à vos peurs

    La capacité à faire face à votre peur n’est pas si facile que ça à maîtriser. Peu importe qui vous êtes, athlète, trader, millionnaire, ou Chuck Norris, nous avons tous un certain niveau de peur. Un niveau d’inconfort lorsque survient une situation particulière. Mais sans affronter vos peurs, vous ne pourrez jamais atteindre tous les objectifs que vous visez. Vous n’avez pas le choix. La plupart des gens ont peur de l’échec. Elle peut vous paralyser et vous empêcher d’avancer. Elle peut vous 2écraser de tout son poids. Mais pensez-y de cette façon : l’échec est quelque chose qui est absolument essentiel pour vous être en mesure de réussir. Est-ce que les beaux jours seraient si emballant, s’il n’y avait pas pluie ? Aucun de nous n’est parfait, nous faisons tous des erreurs. Mais à chaque erreur, chaque échec, nous en tirons des leçons. C’est grâce à ces leçons que nous ferons mieux la prochaine fois.

    3. Des petits pas pour de grands changements

    Le but des petits pas n’est pas de vous limiter. C’est une question d’être en mesure de commencer (surtout avec quelque chose que vous craignez). Il s’agit de lancer le mouvement, et d’avancer sans vous arrêter. Doucement, mais vers l’avant. L’idée de tout faire à la fois épuise mon cerveau rien qu’à y penser. J’avais l’habitude de mettre trop de choses sur ma liste de choses à faire, en essayant de tout faire à la fois, et je finissais par tergiverser sans savoir par quoi commencer. Commencez avec seulement 2 des choses les plus importantes sur votre liste à faire. Vous voulez faire un régime ? Commencez par prendre un repas sain et équilibré par jour. Quand je me sens fainéant pour faire du sport, je m’y mets pour seulement 10 minutes. Ces 10 minutes deviennent presque toujours une séance d’entraînement complète !

    4. C’est votre moment

    Vous pouvez apprendre une chose ou deux d’un enfant. Leurs esprits sont obsédés uniquement sur le terrain de jeu autour d’eux. Ils ne pensent pas de leurs prochains devoirs et ont souvent moins peur du risque. Ils aiment sortir et profiter de l’instant présent : courir, rire et jouer. Vous n’aimez pas ça, vous ? Chaque instant qui passe est un autre moment que vous ne pouvez pas changer. C’est un moment que vous pourriez avoir saisi. Ces moments nous passent sous le nez alors que nos esprits sont ailleurs. Vous oubliez les gens intéressants autour de vous, les beaux environnements, et surtout la vie que vous vivez.

    5. Ne dramatisez pas

    Vous n’êtes plus un enfant. Quand un enfant se fâche, il est bouleversé, pense que c’est la fin du monde. Mais en grandissant, nous apprenons à faire face, résister aux choses et relativiser. Nous savons maintenant que nous ne devrions pas piquer une colère parce que nous n’obtenons pas tout ce qu’on veut. Mais, parfois, j’ai l’impression que certains ont encore ce type de mentalité dans la façon qu’ils gèrent leurs problèmes. Sous l’effet du stress, une réponse physiologique de lutte ou de fuite est déclenchée. C’est en fait très naturel, ce qui a probablement aidé nos ancêtres à survivre. La partie du cerveau qui crée cette réponse ne peut pas distinguer si la menace est réelle ou si elle est auto-créée. Mais franchement, dans votre vie, la menace est-elle vraiment réelle ou est-ce vous qui la créez ? La majorité de vos problèmes aujourd’hui auront disparus dans 1 an. Peut-être même dans 1 semaine !

    6. Le monde ne tourne pas autour de vous

    Vous devez comprendre que les gens ne pensent pas à vous autant que vous pensez qu’ils le font. Ils ont leurs propres problèmes. Pour eux, ils sont le personnage principal de leur propre histoire. Même si cette pensée vous fait vous sentir moins important, elle doit vous permettre de mettre en perspective que tous les soucis et les regrets de votre esprit ne sont pas le point central du leur. Comprendre cela permet de gagner en confiance dans les actions quotidiennes.

    7. Investissez du temps dans les autres

    Comment vous sentiriez-vous si vous étiez malade à l’hôpital et que pas une seule personne ne vienne vous rendre visite ? Investissez une partie du temps que vous avez à prendre soin des personnes proches de vous, même si cela signifie sacrifier un peu de temps personnel. Profiter de vos relations avec vos proches est quelque chose qui ne devrait jamais être négligé. Vous connaissez le dicton « vivre comme si c’était le dernier jour de votre vie » ? Traitez vos proches comme si c’était le dernier jour de leur vie.

    Source : changer de vie par l’action


    Thèmes

    Historique




    Skip to toolbar